Facebook affirme que des pirates chinois ont espionné des musulmans ouïgours ne vivant pas en Chine.

Selon un rapport publié par Facebook, des pirates informatiques d'origine chinoise ont ciblé des militants ouïgours, des journalistes et des citoyens ordinaires vivant hors de Chine. Facebook a déclaré que le rapport a été étayé par des recherches menées par une société de cybersécurité connue sous le nom de FireEye. Facebook a ajouté que les citoyens ouïgours qui ont été ciblés vivaient aux États-Unis, en Turquie et au Kazakhstan.

 

Les pirates chinois ont accédé aux smartphones des musulmans ouïgours à l'aide d'un logiciel malveillant utilisé pour surveiller leurs activités. Les pirates chinois ont également utilisé des sites web clonés fréquemment visités par les Ouïghours pour installer des logiciels d'espionnage.

Les pirates ont créé de faux comptes Facebook

Selon le rapport publié par Facebook, les pirates ont également créé de faux comptes pour espionner les Ouïghours sur les médias sociaux. Ils se faisaient fréquemment passer pour des journalistes, des étudiants, des militants ou des personnages qui leur permettaient de pénétrer la communauté ouïgoure en ligne et de gagner la confiance des membres. Ils ont également partagé des sites d'hameçonnage avec les groupes pour accéder à leur smartphone. Pour éviter de se faire pirater, il est essentiel d’obtenir l’information sur comment protéger son réseau.

Les États-Unis ont déclaré au début de l'année que la Chine était coupable d'atrocités envers la communauté ouïgoure et d'autres minorités vivant au Xinjiang, une affirmation que la Chine a démentie à plusieurs reprises. Les États-Unis, l'Europe et le Canada ont imposé des sanctions à la Chine. La Chine a riposté en imposant des sanctions à plusieurs personnes et organisations américaines, européennes et canadiennes.

On pense que le gouvernement chinois est derrière les activités des pirates informatiques.

On pense que le gouvernement chinois est le commanditaire des pirates, mais Facebook ne l'a pas déclaré directement. Selon le rapport publié par l'entreprise, les pirates chinois étaient correctement équipés et persistants dans leurs actions. Des pirates informatiques qui ont déjà été liés au gouvernement chinois ont également piraté les smartphones de musulmans ouïgours.

 

Le rapport indique que le groupe responsable des piratages est connu sous les noms de "Evil Eye" et "Earth Empusa" par les experts en cybersécurité et qu'il est réputé pour ses campagnes d'espionnage. Le PDG de Facebook se présentera devant le Congrès pour parler du rôle joué par Facebook dans l'émeute au Capitole.